DIOCESE DE KPALIME
DÉCISION-NOMINATION- 2021-2022  *Thème de l'année pastorale 2021-2022 : Accueillons la parole du Christ, devenons ses amis. *Suivez nous sur notre page facebook  *Mgr ALOWONOU souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2021-2022
Accueillons la Parole du Christ, devenons ses amis
PRIÈRE POUR LE JUBILÉ D’ARGENT DU DIOCÈSE DE KPALIMÉ
Dieu notre Père, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour notre Église diocésaine, ta sainte famille que tu as rassemblée chez nous à Kpalimé, voici 25 ans.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse. Consultez la prière
ANNUAIRE DIOCESAIN 2020-2021
Actualités : HOMELIE DE MONSEIGNEUR BENOIT ALOWONOU A LA CELEBRATION DE LA VIGILE DE LA NATIVITE 2021

Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple. Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur.

Frères et Sœurs en Christ, Nous venons d’écouter en cette nuit de Noël, l’évangile de la naissance de l’Enfant Jésus. Chaque année cette annonce est faite partout dans le monde la nuit du 24 décembre. Nos parents et nos grands-parents l’avaient écoutée. Nous aussi nous l’avons écoutée et nous l'écoutons comme eux. Nos fils, nos petits fils, bref les générations après nous, l’écouterons aussi.

Devant cette vérité historique, devenue actualité chaque nuit de 24 décembre, la question que nous pouvons nous poser est celle-ci: « quand est-ce que le monde cessera d’annoncer la bonne nouvelle de la naissance de Jésus ? La réponse est simple. « Le monde cessera d’annoncer la bonne nouvelle de Noël, le jour où le Christ reviendra dans sa gloire pour juger les vivants et les morts »

Quel est donc ce jour mes frères, quel est donc ce jour mes sœurs ? C’est le jour de notre naissance au ciel. En effet, tant que nous serons sur cette terre, nous écouterons toujours, toutes les nuits de Noël, le message de la naissance de l’Enfant Jésus sur notre terre, la terre des hommes.

Si Dieu a pris chair de notre chair pour devenir un petit enfant né dans une crèche à Bethléem, c’est pour faire de nous des enfants qui naîtront un jour dans la nouvelle terre, la terre promise. Jésus est né sur la terre afin qu’un jour nous naissions au ciel. C'est la joie de Noël. La grande joie annoncée par les anges en cette belle nuit.

Dieu a voulu que la naissance du Verbe incarné ait lieu dans la nuit, au moment où un silence couvrait toute la terre. Pourquoi Dieu a-t-il choisi la nuit pour venir dans le monde, pourquoi a t’il choisi de naître dans la nuit sous les traits d'un enfant? Un témoin de notre temps a essayé de nous donner une explication, à partir de l’annonce même des anges aux bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. Pour cet auteur, la nuit, c’est le symbole de la peur, des angoisses, des frayeurs, des craintes, c’est l’heure où le méchant rôde  pour faire le mal. Oui, la nuit c’est l’heure de la peur. Le premier mot, la première parole du message de Noël par l’ange est: « Ne craignez pas » Jésus est né dans la nuit pour chasser la peur de nos vies, de nos cœurs, la peur dans nos familles et autour de nous.  Il est le prince de la paix, pas la paix qui vient des hommes, mais la paix du ciel. C’est également dans la nuit, que des années plus tard, sur le lac de Tibériade, lorsque le vent était contraire et la tempête très forte,  Jésus dira à ses disciples qui croyaient voir un fantôme : « Confiance, c’est moi, n’ayez pas peur ! »

Dans la nuit de Noël, c’est encore Dieu qui  marche dans la nuit pour venir à nous. À travers le message des anges, il nous redit que c’est lui qui est venu chasser la crainte de notre vie. Il nous dit ce soir cette parole de ce cantique que nous connaissons bien: « N’ai pas peur, laisse toi regarder par le Christ car il t’aime. » Oui laisse toi regarder par le petit Enfant Jésus né cette nuit dans une mangeoire à Bethlehem.

Frères et Sœurs, Lorsque nous nous approcherons ce soir de la crèche, n’allons pas seulement pour regarder l’Enfant Jésus, mais laissons-nous regarder par Lui. Il n’est pas venu pour que nous le regardions, mais il est venu pour nous regarder. Il est venu prendre notre vie et en échange, nous communiquer sa vie divine, et son esprit qui chasse la peur.

Voilà, mes frères et sœurs, le premier message, la première leçon que je vous invite à accueillir en la célébration de Noël de cette année 2021: ce message est de « nous laisser regarder par le Christ, par l’Enfant Jésus venu cette nuit pour chasser la peur de la nuit de notre vie. »

La deuxième leçon de l’évangile de cette nuit, c’est le sens du silence dans la Nuit de Noël: le silence autour de la crèche, le silence à l’intérieur de la crèche. Quand les bergers ont appris la nouvelle annoncée par les anges, ils se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur Dieu nous a fait connaître. » Ils partirent vite et ils trouvèrent Marie, Joseph et le petit enfant couché dans la mangeoire. Ils n’ont rien dit, les parents du nouveau né, non plus. Silence de Marie, silence de Joseph, silence des Bergers. 

Bien des années avant la nuit de Noël, le livre de la Sagesse avait parlé du silence de la Nuit. Écoutons ce que le livre de la Sagesse nous dit: « Alors qu'un silence paisible enveloppait toutes choses et que la nuit parvenait au milieu de sa course rapide, du haut des cieux, ta parole toute puissante s'élança du trône royal et descendit sur la terre" (Sg 18, 14-15).

Pourquoi ce silence? Parce que celui qui vient de naître, c'est le Verbe, la parole que le Père nous demande d'écouter. C’est la parole même qui est descendue du ciel. C’est le Verbe, la parole qui est venue sur la terre chez les hommes. Pour l’écouter il faut faire silence. Les Pères de l’Eglise disaient que la parole de Dieu c’est le Verbe qui est devenu enfant dans la crèche de Noël. Devant le mystère de la crèche, nous sommes invités à faire silence pour écouter Dieu. Saint Jean de La Croix disait que le langage de Dieu c’est le silencieux amour. C’est le petit Enfant couché dans une mangeoire à Bethléem.

Chers amis, nous avons choisi, en cette année pastorale d'accueillir la parole du Christ, pour devenir ses amis. La Fête de Noël est une occasion de grande grâce pour accueillir la parole de Dieu, la parole venue parmi nous, pour demeurer parmi nous, pour être Dieu avec nous.

Fêtons Noël dans la joie, ici et chez nous. Accueillons l'Enfant Jésus de la crèche. Il est la parole de Dieu. Il est le Sauveur, Venez adorons le. Amen

 

 

 

 

 

+ ALOWONOU Benoît

Evêque de  Kpalimé

BP 83 Kpalimé TOGO

alowonoubenoit@yahoo.fr

kpalimeeveche@yahoo.fr

 

Date de publication: 2021-12-26 00:00:00 Version Imprimable