DIOCESE DE KPALIME
VOUS POUVEZ TELECHARGER LA DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DU TOGO EN FAVEUR DES REFORMES sur notre site. THEME DE L'ANNEE PASTORALE :"EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST THEME DE L'ANNEE PASTORALE :EGLISE DE KPALIME, BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE "SOYONS RESPONSABLES DANS LA JUSTICE ET LA VERITE, LETTRE PASTORALE DE LA CET TELECHARGEABLE SUR NOTRE SITE". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé" POUR ETRE AU COURANT DES EVENEMENTS DE VOTRE DIOCESE.Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
NOMINATIONS
2016-2017
cliquez ici
GALERIE
Suivez nos grands événements en images dans notre galerie
Actualités : HOMELIE DE MONSEIGNEUR A L'OCCASION DE L'ORDINATION PRESBYTERALE 2016
DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO EN FAVEUR DES REFORMES

« Le sort m'a donné la bonne part, cet héritage m'enchante » (Ps 16,6)
Chers Frères et Sœurs,
Tous très chers au Christ le Souverain et Unique Prêtre,
Le peuple de Dieu qui est à Kpalimé est heureux d'accueillir les 6 nouveaux prêtres que le Seigneur lui donne en ce jour. Nous chantons la fidélité de Dieu qui ne cesse pas d’envoyer, selon sa promesse, des ouvriers dans sa vigne, son peuple, cher à son cœur de Père.
Je suis heureux de saluer les ordinands :ALAGBO Cyrille, ALIDJINOU Christian, EFU Justin, GBESSI Richard, HOLONOU Jules et NOUWADE Thierry. Je m'associe à leur joie d'être arrivés à ce jour tant attendu. Je salue les parents, les amis et les bienfaiteurs, qui ont soutenu leur cheminement. Ensemble, nous prions pour eux, afin qu'ils gardent toujours en eux, la joie de ce jour, la joie d’être choisis pour recevoir l’onction sacerdotale, la joie d'être les ministres et les dispensateurs des mystères de Dieu.
Chers Frères et Sœurs,
En ce jour de grâce et d'action de grâce, je voudrais vous inviter à méditer sur la joie d'être prêtre, la joie d'hériter de ce beau cadeau, ce don de Dieu qu'est le sacerdoce.
Le psalmiste tout à l'heure, chantait sa joie d'avoir la bonne part. Il se réjouit de son héritage.
Quel est cet héritage? Le Livre des Nombres nous raconte que, lors du partage de la terre promise entre les douze tribus d'Israël, toutes les tribus ont eu leur part de terre sauf la tribu des Lévites, c'est-à-dire la tribu des prêtres qui sont consacrés au service de l’Éternel, car, nous dit l'auteur inspiré, "le Seigneur était leur part et leur héritage au milieu des Israélites" (Nb 18, 20). A la sa suite du Psalmiste, ceux qui ont tout quitté pour répondre à l'appel du Seigneur, pour servir en sa présence, peuvent à leur tour, dire et chanter : "Assurément, le sort m'a donné la bonne part, le Seigneur est ma part d'héritage et ma coupe. C'est lui qui garantit mon lot. Oui, cet héritage m'enchante".
Chers Abbés Diacres appelés à l'unique sacerdoce du Christ
En vous tenant ce matin devant l'autel du Seigneur pour recevoir l'onction qui vous consacre prêtres de Jésus Christ, vous recevez cette part, cet héritage, qui est le Seigneur lui-même. En vous consacrant à son service, il vous dit que vous n'aurez désormais aucun autre trésor, aucun autre héritage. Car là où est ton trésor là est ton cœur, comme le dira le Christ à ses amis. C'est cela la source de la joie du prêtre.
En effet, il n'y a rien de plus grand, de plus noble, de plus merveilleux dans le monde que d'être au service de Dieu. Le service de Dieu est une source intarissable qui déverse sur le serviteur des torrents de joie et de bonheur, à condition que le serviteur reste fidèle à son engagement de servir Dieu et de le servir de toute sa force et de tout son cœur.
Cette source intarissable de joie et de bonheur, n'est pas réservée à une élite car nous le savons, Dieu ne fait pas de différence entre les hommes. La joie du Seigneur n’est pas réservée aux prêtres, aux religieux et aux religieuses qui sont consacrés à son service, mais à tous les enfants de Dieu qui veulent servir Dieu dans la vérité et dans l'amour. Cependant, elle est une exigence pour le serviteur que Dieu a choisi, celui que Dieu a recréé par l'imposition des mains pour faire de lui un serviteur-prêtre, un ministre à l'image du Christ le prêtre par excellence. Le prêtre est le serviteur de la joie que le Seigneur donne à son peuple. Il est le messager de la joie pascale, la joie de l’Evangile, la Bonne Nouvelle que le prêtre est chargé d’annoncer.
Chers ordinands,
Par l'ordination sacerdotale, Dieu vous recrée aujourd’hui. Vous devenez chacun, un autre Christ. L’ordination sacerdotale est donc une ré-création de ce que Dieu avait fini de créer depuis le sein maternel. En effet, par l'imposition des mains de l’évêque, le diacre reçoit le don de l'Esprit Saint, l’Esprit qui recrée, qui fait toute chose nouvelle. L’Esprit donne au prêtre le pouvoir de pouvoir dresser déjà sur la terre le banquet de la joie éternelle. Et celui qui dresse la table de l'éternelle joie ne peut être que toujours dans la joie, car tout son être et plongé dans le mystère de la joie de servir Dieu en servant ses frères et sœurs. Oh! Quelle belle mission! Celle de l'espérance qui ne déçoit pas, qui ne trompe pas. Comme le dit Teilhard de Chardin dans son ouvrage "Lettres et témoignages", le prêtre doit redire toujours la même chose: Dieu a été infiniment bon pour moi déjà en ce monde, il m'a donné la meilleure part.
Chers Abbés
La joie d'être choisie et d'être consacrée au service du Seigneur, nul ne pourra vous la ravir sauf vous-même, car cette joie a sa source en Dieu, elle repose dans votre identité d’enfant de Dieu et de prêtre configuré au Christ-Prêtre. La joie d’être prêtre est ancrée dans la parole de Dieu qui fait de chacun de vous, en ce jour, « prêtre à jamais ».
La joie du prêtre s'entretient en restant à l'écoute du Seigneur, en désirant à être en sa présence, comme l'avait comprise Marie de Béthanie. La joie du prêtre est intarissable lorsque le prêtre ne cherche pas à se la procurer à lui-même mais lorsqu'il la cherche auprès du Seigneur.
De même, la joie se perd, elle devient tristesse et inquiétude, lorsque le prêtre oublie sa source et son identité, la source intarissable de joie pour chercher d'autres héritages. Aussi, sa joie se perd dans les vaines inquiétudes et les soucis du monde. Bref, le prêtre perd sa joie quand il lutte pour autre chose au lieu de lutter pour gagner des âmes à Dieu.
Chers Futurs-Prêtres, prêtre de l’Année de la Miséricorde, qu'il n'en soit pas ainsi pour vous. Souvenez-vous, toujours et en tout temps de cette exhortation de Néhémie : "Ne vous affligez pas. La joie du Seigneur est votre rempart, votre force"(Néhémie 8, 10).
Chers Frères et Sœurs,
La deuxième lecture nous dit l’amour invincible du Seigneur. Rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ, nous rappelle St Paul. A cet effet, la joie du prêtre c'est la joie d'être au service de cet Amour en qui nous sommes vainqueurs face aux épreuves de la vie. Ces épreuves font partie de la vie du prêtre et il accueille la joie du Seigneur dans un vase d'argile. Mais, comme nous le dit St Paul, notre joie doit demeurer intacte dans la foi. Le prêtre est serviteur de la joie afin d’avoir toujours et en toute occasion, la parole de réconfort, la parole qui relève, la parole de Dieu, pour lui-même et pour ceux vers qui il est envoyé.
Chers ordinands,
Le prêtre est ministre de la miséricorde de Dieu. En cette année du grand jubilé de la miséricorde, je vous invite à mettre le sacrement de la réconciliation au centre de votre future préoccupation pastorale et à avoir une inépuisable confiance dans la miséricorde de Dieu, à l’exemple du Curé d’Ars qui disait, je le cite : « le plus grand plaisir du bon Dieu est de nous pardonner ». Soyez donc toujours disponibles pour ce ministère et consacrez-lui le temps et le soin nécessaires.
Chers Abbés
Le grand musicien Jean Sébastien Bach a composé une cantate (n°147) que vous connaissez sans doute et qui s'appelle "Jésus que ma joie demeure". Quelle belle prière!
A elle seule, elle résume la vie du prêtre. Porteur de la joie, témoin de la joie du Seigneur, le prêtre se doit de la garder toute sa vie.
Celui qui vous appelle et qui vous consacre à son service est fidèle. Il vous promet la joie sans mesure si vous êtes fidèles à votre tour et ardents à le servir à travers vos frères et sœurs, avec un cœur sans partage. Demandez au Christ, le Bon Pasteur, de vous faire découvrir la joie du sacerdoce dans toute votre vie de prêtre. Demandez à la Vierge Marie, Mère des prêtres et Notre Dame de toutes joies, de vous guider tous les jours sur le chemin de la joie parfaite. AMEN

 

Date de publication: 2016-08-14 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé



MEDITATION DE LA SEMAINE

LA GRACE ET LA NATURE
Ce texte n’est pas un cours thématique sur la grâce, ni une reprise de grandes controverses théologiques advenues entre les augustiniens, les thomistes

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2017 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg