DIOCESE DE KPALIME
«GARDEZ COURAGE, J’AI VAINCU LE MONDE » (JN 16,33) EST LE TITRE DU MESSAGE DE CARÊME DE MGR ALOWONOU «LE DÉCOURAGEMENT EST UNE ARME REDOUTABLE ENTRE LES MAINS DE L’ENNEMI DE NOS ÂMES. . . NOUS AVONS LE DEVOIR DE COMBATTRE LE DéCOURAGEMENT PAR LE SOUVENIR DU SEIGNEUR ET PAR LA PRIÈRE» DIT MGR DANS SA LETTRE. FRUCTUEUX ET SAINT TEMPS DE CARÊME Á VOUS TOUTES ET TOUS! THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : LES DÉFIS DE LA FORMATION DES FUTURS PRÊTRES, PAR MGR ALOWONOU

Mgr Benoît Alowonou est évêque de Kpalimé, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Lomé. Président de la Conférence des Évêques du Togo (CET), il est aussi chargé du clergé, de la vie consacrée et des séminaires.
Il évoque avec La Croix Africa, les défis de la formation des futurs prêtres.

La Croix Africa: Quels sont les séminaires de formation des futurs prêtres au Togo ?

Mgr Benoît Alowonou : Outre les petits, moyens séminaires et des foyers séminaires qui sont diocésains, la Conférence épiscopale togolaise (CET) est en charge de séminaires interdiocésains qui accueillent des jeunes provenant des sept diocèses du Togo. Il s’agit du séminaire propédeutique Saint-Paul de Notsé dans le diocèse de Kpalimé, du grand séminaire de philosophie Benoît-XVI de Tchitchao, dans le diocèse de Kara et du grand séminaire de théologie Saint-Jean-Paul-II, dans le diocèse de Lomé.


Cette année, ces séminaires ont accueilli 77 propédeutes, 127 séminaristes en philosophie et 281 séminaristes en théologie. Ils accueillent aussi des jeunes en provenance d’Églises sœurs d’Afrique.

La Croix Africa: Quels sont les défis de la formation des futurs prêtres ?

M.B.A. : Les défis sont colossaux. Il est impératif que de la formation des séminaristes, il puisse sortir de saints prêtres selon le cœur de Jésus, capables de répondre aux attentes du peuple de Dieu. Mais pour atteindre cet objectif, il faut braver des difficultés de tous ordres. La CET, au cours de sa 116e session plénière tenue à Kpalimé en octobre 2017, a salué le dévouement des formateurs, prêtres, religieux et laïcs, puis invité les séminaristes à prendre au sérieux leur formation en vue de leur mission future : les charges sacerdotales et les devoirs pastoraux. Les moyens matériels et financiers représentent un autre défi majeur.

Face à ces défis, les évêques ont décidé de promouvoir le travail manuel et l’auto prise en charge…

M.B.A. : En effet, nous avons mis un accent particulier sur l’aspect « travail manuel » dans la formation de nos futurs prêtres. Cette décision a été motivée par plusieurs raisons. L’Église insiste sur la nécessité d’une interaction des quatre dimensions de la formation, à savoir la formation humaine, intellectuelle, spirituelle et pastorale. Cette fois, nous avons jugé bon d’insister sur la formation humaine, comme « fondement de toute la formation sacerdotale… »
D’autre part, face aux subsides qui s’amenuisent, il est temps que nous apprenions à sortir de la fatalité de la dépendance, pour savoir prendre en main notre destin, et contribuer, nous aussi, plus largement et plus activement à la solidarité ecclésiale. Inciter donc les séminaristes à l’auto prise en charge, c’est en somme les former à l’esprit d’initiative, une prise de responsabilité dans la vie caritative de l’Église.

Le Togo traverse une crise depuis six mois avec des incidences sur l’année académique. Quelle est la position de la CET face à cette crise ?

M.B.A. : Cette crise sociopolitique a sûrement des incidences fâcheuses sur l’éducation et l’avenir des jeunes ; la formation des séminaristes n’en est donc pas exempte. La seule et raisonnable voie pour parvenir à un lendemain meilleur pour tous est celle d’un dialogue sincère et soucieux du bien commun. Nous autres restons ouverts à tout apport pouvant contribuer à un dénouement heureux de la situation.

Source: Journal en ligne LacroixAfrica

Recueilli par Charles Ayetan à Lomé

Date de publication: 2018-02-11 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MÉDITONS LES PSAUMES DES DIMANCHES DU TEMPS DE CARÊME AVEC MGR ALOWONOU BENOÎT

MEDITATION DU 2ème DIMANCHE DE CAREME B
Psaume 116(115), 10.15.16ac-17.18-19.
"Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivant

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg