DIOCESE DE KPALIME
Les ordinations diaconale et presbytérale du diocèse auront lieu le 13 Octobre à Kpalimé et le 20 octobre Notsé Prions pour les futurs ordinands. THEME DE L ANNÉE PASTORALE: "NOUS SOMMES LE PEUPLE QU'IL CONDUIT DE SA MAIN. MARCHONS À LA SUITE DU CHRIST ". Visitez notre page facebook "diocèse de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
DECISIONS-NOMINATIONS 2018 - DIOCESE DE KPALIME
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : FORMATION SUR LA DECENTRALISATION- LES DROITS DE L’HOMME ET L’OBSERVATION ELECTORALE

Du 28 au 30 Janvier 2018 au centre Mgr SESHIE s’est tenu un atelier de formation sur la décentralisation, les droits de l’homme et l’observation électorale. Organisé par le Conseil Episcopal Justice et Paix (CEJP) national, cette formation, a vu la participation de trente-sept parajuristes et sept leaders communautaires tous venus des villes et villages dudit diocèse avec pour particularité une collaboration étroite avec les fidèles de l’église Evangélique.
Le dimanche 28 Janvier 2018 au soir, après l’accueil et l’installation des participants et des formateurs au nombre de cinq venus de Lomé : M. Materne BOSSOU le formateur principal, M. Jean-Paul UWIMANA chargé des projets CEJP, M. Ben-Jacob KPONOUGLO, M. Komlan KAKESSIWA, et EDOKOSSI Serge tous juristes au CEJP.
Le Coordonnateur Diocésain du CEJP, le Père Valéry ETSE a d’abord souhaité la bienvenue aux participants et a ensuite confié les deux jours de formation à la providence de DIEU. Enfin, a-t-il ouvert la formation à 18 heures 40 minutes.
D’entrée en formation, le formateur principal après s’être présenté, a commencé avec la définition de la décentralisation. Selon la constitution du 14 Octobre 1992, loi de 1998 ; loi de 2007, c’est un mode de réorganisation du territoire.
C’est un moyen à travers lequel, le gouvernement donne plus de pouvoir aux populations de développer leurs milieux respectifs dans les domaines prévus par la loi.
Le formateur a fait premièrement la différence entre la déconcentration et la décentralisation. De la première, un seul centre d’impulsion politique qui est l’Etat et la seconde concerne les collectivités locales avec plusieurs centres d’impulsion politique. En deuxième lieu, il a été question de faire la distinction entre la répartition des compétences et les domaines qui leur sont réservés. La décentralisation entraine sur le plan politique, économique, socio-culturel des enjeux même au niveau du développement local.
Le module sur les droits de l’homme, est présenté par Jean Paul UWIMANA. D’abord, une définition sur ce que sont les droits de l’homme, a permis à l’assistance de suivre avec une attention particulière le facilitateur qui ensuite a fait l’historique sur les droits humains à travers les chartes et traités parmi lesquels l’Afrique n’est pas du reste avec la fameuse charte de KURU KAN FUGA de Soudjata KEITA empereur de l’empire du Mali(1190-1255). Cette charte qui depuis ce temps a d’ores et déjà jeté les bases de la promotion des droits de la femme.
Ensuite un accent particulier a été mis sur ce qu’est la violation des droits ; cette notion fait référence au non-respect par l’Etat de ses obligations du fait de ses actions et omissions.
Enfin le développement sur les principes du droit ont permis aux récipiendaires de poser des questions-réponses dans un climat de convivialité.
La soirée du deuxième jour a été consacrée à la thématique de l’observation électorale. Cette dernière prend en compte le jour de l’élection, les périodes pré et postes électorales.
Le formateur a mis en relief les éléments suivants : la mission et les comportements des observateurs électoraux. L’indépendance de ces derniers par rapport aux partis politiques, la neutralité des observateurs, leur impartialité, leur exactitude dans la prise de notes. La prudence et le respect des lois sont autant d’éléments qui leur sont exigés.
La grille de l’observateur des droits de l’homme a été aussi présentée de même que les acteurs étatiques.
Un temps de rappel et d’échange sur les travaux des parajuristes a ainsi permis aux participants de relayer la formation une fois arrivés dans leur milieu respectif.
Notons que durant ces deux jours, la messe matinale est dite à 07 heures 00 pour confier les activités de la journée au Seigneur.
Dans son mot de clôture de la formation, le Coordonnateur diocésain s’est réjoui de la présence effective et la participation active des bénéficiaires venus de tous les doyennés du diocèse. Il leur a demandé d’être des représentants efficaces du Conseil Episcopal Justice et Paix dans sa mission d’accès aux droits. Il a ensuite remercié les formateurs pour leur présence. Enfin la formation a été clôturée par la bénédiction et l’envoi en mission.
AGBO Ayi Apéti

Date de publication: 2018-02-10 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

MEDITATION DU 28ème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE / ANNEE B
Bien aimé du Seigneur,
La rencontre entre Jésus et le jeune homme riche en quête du bon moyen pour accéder au Roya

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Fr. Albert Komlan Gblokpor