DIOCESE DE KPALIME
Mgr ALOWONOU BENOÎT SOUHAITE À TOUS BONNE ANNEE 2018. THEME DE L ANNEE PASTORALE: "EGLISE DE KPALIME BRILLE DE LA LUMIERE DU CHRIST ET SOIS TEMOIN DE SA MISERICORDE ". Visitez notre page facebook "diocese de Kpalimé". Mgr ALOWONOU Souhaite une fructueuse année pastorale à tous les ouvriers de la moisson dans le Diocèse de Kpalimé.
FAISONS UN DON POUR HATER L'AVENEMENT DU SANCTUAIRE DE NOTRE DAME DE LA CONFIANCE DANS NOTRE DIOCESE
1 BANC = 28 000 FCFA SOIT 45 EUROS
SANCTUAIRE MARIAL
Prière pour l'avènement du Sanctuaire de Notre Dame de la confiance dans notre Diocèse.
♫ CHANT THÈME DE L'ANNÉE PASTORALE 2016-2017
Eglise de Kpalimé, brille de la lumière du Christ et sois témoin de sa miséricorde.
Wó Ha Kpalimé to, klé tso Kristo mè éyé nyé éfé nublanukpokpo fe dasedila.
2 Paroles(éwé&Français) et musique:
Père Dotse Marius

NOMINATIONS
2017-2018
ANNUAIRE DIOCESAIN 2017-2018
Actualités : HOMELIE PRONONCEE PAR MGR BENOIT ALOWONOU A L’OCCASION DU JUBILE D’OR SACERDOTAL DU TRP EKLU LOUIS LE 30 DECEMBRE 2017 EN LA PAROISSE IMMACULEE CONCEPTION DE TSIHINU

Frères et Sœurs en Christ,
Auditeurs et Auditrices de Radio Maria Togo,
Tous très chers au Cœur de Dieu et à l'Eglise,

« L'Esprit du Seigneur repose sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue ; pour renvoyer libres les opprimés »
Au seuil de sa vie publique, Jésus le souverain prêtre, revint à Nazareth où il avait grandi. Il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et lut ce passage du livre d’Isaie. Refermant le livre saint, il dit : cette parole de l’Ecriture, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit.
De même, il y a 50 ans, à Kudzragan, cette parole s’est accomplie pour un jeune homme, Louis EKLU, lorsque, par les mains de l’évêque, il a été consacré prêtre du Seigneur, à la suite du Christ. C'était la première fois qu'une ordination sacerdotale avait lieu sur le plateau de Dayes. C'était la première fois qu'un fils de Plateau de Dayes était ordonné prêtre. C'était la première fois le Seigneur dit à un enfant du plateau de Dayes « Tu es prêtre à jamais selon l'ordre de Melchisédek. »
50 ans plus tard, cette parole de l’Écriture, s’accomplit encore et toujours pour le TRP Louis, car configuré au Christ et rendu participant de son sacerdoce éternel, il a reçu cette identité à jamais. Il a reçu pour toujours du Souverain Prêtre, sa mission et son chemin de sainteté.
Frères et Sœurs
La méditation de ce passage du Livre d’Isaïe, à l’occasion du jubilé d’or de notre frère le TRP EKLU, est plein d’enseignements. Nous venons rendre grâce au Seigneur pour avoir choisi dans son amour infini, notre frère, de l’avoir consacré avec l’huile de joie, de l’avoir revêtu des vêtements sacerdotaux, signes de l’appel, et du ministère. Nous rendons grâce pour le don du sacerdoce, signe de l’amour du cœur de Jésus, signe de sa confiance en l'homme. Nous rendons grâce pour le don de l’Esprit Saint. "L’Esprit du Seigneur est sur moi"…dit le consacré. C’est l’Esprit Saint qui est la force et le gage de la fidélité du prêtre, le gage qu’il portera du fruit, l’assurance qu’il sera sanctifié en sanctifiant.
C’est avec respect et le cœur débordant de joie et d’action de grâce, que je prononce l’homélie de ce jour dans cette Eglise mariale. J’avais d’abord hésité à dire oui, quand il m'a été annoncé que je prendrai la parole en cette fête jubilaire devant le jubilaire devant vous. Oui, j'avais beaucoup hésité car j'étais certain, que parmi vous tous qui êtes venus à cette messe d'action de grâce, beaucoup connaissent bien mieux que moi le TRP EKLU Louis, et aussi parce que beaucoup parmi vous auraient souhaité dire un mot, une prière ou une parole d'amitié, de fraternité, de reconnaissance, au jubilaire. Enfin, beaucoup parmi nous auraient voulu prendre la parole pour rappeler un moment inoubliable passé avec le TRP EKLU, des souvenirs partagés. Mais Dieu qui connaît bien le Père EKLU, sait ce que chacun de vous souhaite lui dire, Dieu qui l'aime plus que nous, saura être le porte-parole de chacun de nous pour exprimer au TRP EKLU Louis, notre affection, notre amour fraternel, notre sympathie et nos vœux.
Frères et Sœurs,
Il y a deux semaines, en réfléchissant à ce que je pourrais développer aujourd'hui dans cette homélie, j'ai rendu visite au TRP EKLU pour lui poser une question dont la réponse pourrait me guider. Je lui ai demandé « Father, lorsque regardant votre vie de prêtre pendant ces 50 ans, vous devriez retenir une seule chose, que diriez-vous ? » Sans aucune hésitation, il m'a répondu ceci « Quand je me vois arriver à 50 ans de vie sacerdotale, cela m'étonne beaucoup, car au séminaire j'étais toujours malade, ce qui a fait que j'ai enregistré du retard sur mes camarades de cours, comme Mgr Ambroise DJOLIBA. Je ne pensais même pas que je serai prêtre pendant 2 ans. »
Cher Père EKLU Louis,
Dans cette réponse, vous avez tout dit en peu de mots. Devant l’œuvre du Seigneur, nous ne pouvons qu’être émerveillés. Il a dit « Mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins ». Ses pensées sont cachées dans son projet d’amour, pour ceux qu’il appelle. Ses chemins sont connus de lui seul. Il nous appelle seulement à la confiance, á l'abandon et à la louange, car rien n’est impossible à DIEU. C'est cela que nous venons de chanter avec le Psalmiste :
« Venez et contemplez les œuvres du Seigneur, Il a changé la mer en une terre sèche, on a passé le fleuve à pied, alors nous nous réjouîmes en lui. »
Cher Père EKLU
Après votre ordination le 29 décembre 1967, votre Evêque Mgr Robert Casimir Dosseh a très tôt discerné en vous la vocation de prêtre formateur. Dès votre retour du séminaire St Gall de Ouidah, où vous avez étudié la philosophie et la théologie, vous avez été envoyé au petit séminaire saint Pierre Claver à Lomé Tokoin. Dans ce petit séminaire, un jeune séminariste, venu de Dapaong vous a bien connu et se souvient des années passées près de vous. Je veux nommer Mgr Jacques ANYILUNDA, Evêque émérite de Dapaong. Il me disait, pas plus tard que la semaine dernière, que "le Père EKLU Louis était un homme très pieux". Oui, comme quoi, les petits séminaristes de l’époque, comme ceux d’aujourd’hui savent exactement ce qu'est la piété d'un prêtre.
La suite de votre vie de prêtre lui donne raison, puisque, après à peine trois ans de sacerdoce, Mgr Dosseh, votre Evêque, vous nomme Recteur du séminaire saint Pie X de Togoville. Vous étiez devenu le plus jeune Recteur togolais. C'était pour préparer en même temps la création du séminaire saint Pie X d'Agoenyivé, donc vous avez été Recteur Fondateur. Etre nommé recteur d'un séminaire est une marque de confiance. L'Eglise demande aux évêques d'envoyer les meilleurs des prêtres aux séminaires comme formateurs. Lorsqu’on connait l'affection que Mgr Dosseh avait pour les séminaires, ses séminaires, on imagine la confiance qu'il avait pour vous. A Togoville, où vous avez entouré les jeunes séminaristes comme un Père et un grand Frère. Parmi eux, un séminariste en particulier, a gardé de très bons souvenirs de vous. Cet ancien petit séminariste c’est GAGLO Isaac, aujourd’hui Evêque d’Aného. Ce petit séminariste, Issac Jogues avait l'habitude de rentrer des congés et des vacances 1 ou 2 jours avant la rentrée officielle. Il le faisait avec un autre petit séminariste d'Adeta du nom de Bernard BADI. Chaque fois vous disiez aux deux << mes enfants, c'est demain la rentrée !>> Et comme évidemment les cuisinières n’étaient pas encore prêtes pour la rentrée, vous leur donniez de l'argent, et Ils allèrent aussitôt à DOKUMÉ, s'acheter de " hanvidokpomé"
En 1974, vous Evêque vous a demandé de continuer vos études. Tout Recteur que vous étiez, il vous a affecté au collège St Joseph comme professeur et étudiant à l'université du Bénin. Le TRP Dovi me disait hier qu'il garde de bons souvenirs des 3 années que vous avez passées ensemble.
Ce ne sont pas les braves chrétiens d'Assahoun qui diront le contraire. Vous avez passé 2 séjours de 6 ans dans la vigne du Seigneur qui est à Assahoun. D'abord un an, puis 5 ans. Entre temps, obéissant à votre Evêque, vous étiez parti pour 2 ans à l'université de Fribourg en Suisse pour terminer vos études d'histo-géo. Beaucoup de prêtres et de chrétiens ont en mémoire le grand lien de fraternité qui vous lie à un fils d'Assahoun, Mgr Pierre Seschie.
Cher Père,
Vous avez, durant ces 50 ans, encouragé beaucoup de vocations sacerdotales et religieuses. Vous avez aussi encouragé plus largement beaucoup de vos frères et sœurs à vivre leur vocation chrétienne, à répondre à l’appel à la sainteté du chrétien à la suite du Christ. C’est là fondamentalement, la mission du prêtre. On a dit du prêtre, qu’il est un passionné de Dieu et un passionné des hommes. En effet, le prêtre comprend et rejoint les hommes de son temps. Comme le rappelle le Concile Vatican II, (Constitution sur l’Eglise dans le monde de ce temps) : "Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi [ceux] des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur."
Cette vocation de prêtre, passionné de Dieu et passionné des hommes et surtout de ses paroissiens dont il a la charge au nom de l'évêque, vous l'êtes dans la vigne du Seigneur qui est à la paroisse Immaculée Conception ici á Tsihinu. Nous en sommes témoin, les chrétiens de Tsihinu en sont témoins. Vous êtes un grand bâtisseur de cette paroisse où vous êtes arrivé en 1985, il y a donc 32 ans.
TRP EKLU,
Dans la 1ère lecture que vous avez choisie, le prophète Isaïe met sur les lèvres du prêtre, le consacré, les mêmes mots qui traduisent le cœur de sa mission : Il est envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés. Le Concile Vatican II l’exprime en d’autres mots : “Par le Baptême, les prêtres font entrer les hommes dans le Peuple de Dieu; par le sacrement de Pénitence, ils réconcilient les pécheurs avec Dieu et avec l’Église; par l’onction des malades, ils soulagent ceux qui souffrent.” … à cet égard, ceux qui ont reçu la charge de pasteurs à l'égard du troupeau du Christ doivent, à l'image du grand prêtre éternel, pasteur de nos âmes, remplir leur ministère, dans la sainteté et l'empressement, l'humilité et la force.
Pourquoi humilité et force ? L’humilité, car elle modèle les prêtres à l’image du Christ, doux et humble de cœur, et la force, parce que l'imposition des mains et l’onction d'huile sont le moyen par lequel le prêtre reçoit l’Esprit Saint.
Notre action de grâce avec vous est l’action de grâce de l’Eglise Universelle et l’action de grâce du diocèse de Kpalimé. Nous sommes reconnaissants à Dieu pour votre ministère, votre exemple et votre témoignage. Je voudrais souligner particulièrement votre vie de prière, une vie de prière exemplaire. Vous avez pris au sérieux la parole du Seigneur qui nous dit que sans lui, nous ne pouvons rien faire. Vous avez montré et enseigné à vos frères la nécessité pour le prêtre de mettre ou de remettre la prière au cœur de sa vie et de son ministère. « Que d’âmes nous pouvons convertir par nos prières ! » disait St Jean Marie Vianney.
C’est également à la prière que le Seigneur invite ses amis au moment de les envoyer en mission, comme nous venons de l’entendre dans l’Evangile : « La moisson est grande, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson ».
TR Père Louis,
Avec vous, nous prions le Seigneur, car c’est lui qui appelle et qui envoie, comme il l’a fait pour vous il y a 50 ans. Nous prions aussi pour que ceux qu’il appelle au sacerdoce, répondent en bons et fidèles ouvriers. En effet, le Seigneur ne peut envoyer que ceux qui auront répondu. On a dit avec raison que « prier pour les vocations, c’est prier non seulement pour l’appel, mais aussi pour les réponses, également pour tous ceux qui ont commencé à répondre, ceux qui luttent et souffrent pour répondre, pour tous ceux qui ont répondu et s’efforcent d’être fidèles » (Fr. Jean-Christian Lévêque).
Frères et Sœurs,
Dans cette eucharistie qui nous réunit aujourd’hui dans la joie, autour de notre frère le TRP Louis EKLU, rendons grâce au Seigneur, Pasteur et Tête de son Eglise, pour les 50 ans de vie sacerdotale de son serviteur et ami. Demandons-lui d’affermir sa foi, son espérance et sa charité. Demandons à la Vierge Marie, Mère de l’Eglise, de le protéger de son manteau maternel et de protéger tous les prêtres, ses fils de prédilection, afin que, par leur exemple et leur fidélité, ils encouragent beaucoup de jeunes à suivre ce beau chemin à la suite du Christ.
Amen

 

Date de publication: 2017-12-31 00:00:00 Version Imprimable
L'EVEQUE
Mgr ALOWONOU Benoît
Evêque de Kpalimé

MEDITATION DE LA SEMAINE

3ème SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE B
LA CONVERSION CHEMIN DE SANCTIFICATION
La conversion est l’un des thèmes que nous retrouvons dans les lectures de la 3e semaine du temps ordinaire B. L

::.La suite

HOMELIES ET TEXTES DE MGR
NOUVELLE FORMULE DU "PATER NOSTER" EN EWE
"
NOS LIENS
CATECHESE DU PAPE JEAN PAUL II
SUR LE PRETRE
| Administration | | Nous écrire | Webmail
© 2009-2018 Diocèse de Kpalimé
Design by Père Albert Komlan Gblokpor | email: admin@diocesedekpalime.tg